Froid

Wakanda, la future ville 100% verte du Rwanda

Le Rwanda a décidé de créer la ville de Wakanda, 100% durable et fonctionnant avec des énergies renouvelables.

Inspiré par le film Black Panther, qui se déroule dans le pays imaginaire de Wakanda, où technologie et nature ne font qu’un, le Rwanda a décidé de lancer un programme très ambitieux : une ville 100% verte, fonctionnant à base d’énergies renouvelables.

Cette ville, nommée « Wakanda » et dont la construction commencera en janvier 2020, fonctionnera entièrement grâce à des technologies propres et aux énergies renouvelables : utilisation de l’énergie solaire, traitement durable des déchets, récupération de l’eau permettant de réduire les captages durant la saison sèche, vélos électriques, construction de forêts urbaines, logements 100% écologiques abordables même pour les moins fortunés…etc.

Un pays leader en matière d’écologie

Nyungwe park, Nyungwe, Rwanda — ©Faustin Tuyambaze

Outre cette ville 100% durable, le Rwanda a déjà mis en place de nombreux dispositifs agissant en faveur de l’environnement, et visant à sensibiliser les habitants. Depuis longtemps, de nombreuses campagnes sont organisées dans les écoles et entreprises afin de sensibiliser les plus ou moins jeunes à la protection de l’environnement et une grande journée de nettoyage, baptisée « Umuganda » est organisée le dernier samedi de chaque mois. Cette journée de travail communautaire, obligatoire pour tous les Rwandais âgés de 18 à 65 ans consiste à ramasser les déchets présents dans les rues, planter des arbres et mêmes construire des infrastructures d’utilité publique.

Novateur et visionnaire, le Rwanda a même interdit la vente, l’utilisation, la production et l’importation de sacs plastiques depuis… quinze ans ! Les peines en cas de non respect de cet interdit peuvent aller jusqu’à l’emprisonnement.

Le Rwanda : innovant mais pas modèle

Même si nous pouvons regretter l’autoritarisme gouvernemental dénoncé par certains, le Rwanda s’impose, par ses diverses initiatives, comme un véritable pilier et modèle en matière d’écologie sur le continent africain, et même au-delà. Conciliant développement économique et développement écologique, le pays tristement célèbre pour son massacre en 1994 casse la fracture habituelle entre pays du tiers-monde se développant au détriment de l’environnement et pays développés, épris d’une soudaine conscience écologique se plaçant en donneurs de leçons.

Retrouvez les autres actualités et initiatives positives ici : #Froid.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :