Chaud

Les SUV à l’origine de l’augmentation des émissions de CO2

L'Agence Internationale de l'Energie met en garde : les SUV pourraient faire augmenter la consommation de pétrole et d'émission de CO2.

Alors qu’ils ne représentaient que 18% des voitures vendues en 2010, le succès des SUV (pour Sport Utility Vehicles) n’a cessé de croître depuis.

Pour l’année 2018, leurs ventes ont représenté 40% des ventes de véhicules au niveau mondial et leur nombre au niveau planétaire a été multiplié par six (de 35 millions en 2010 à 200 millions pour 2018). Ils sont désormais la deuxième cause d’augmentation des émissions de CO2 au niveau mondial.

Les SUV responsables de la hausse du pétrole

Dans un rapport paru mercredi 16 octobre, l’AIE (Agence Internationale de l’Energie) explique que, moins aérodynamiques et plus polluants, les SUV consomment un quart d’énergie en plus qu’une voiture de taille moyenne et émettent, en moyenne, entre 125 et 250 grammes de CO2 par kilomètre. Ils sont ainsi les responsables de la demande accrue en pétrole venue de l’industrie automobile entre 2010 et 2018.

Le rapport de l’AIE poursuit et met en garde : «Si l’appétit des consommateurs pour les SUV continuait de croître au rythme de cette dernière décennie, ces voitures ajouteraient près de 2 millions de barils par jour à la demande mondiale de pétrole d’ici 2040, annulant les économies permises par 150 millions de voitures électriques».

Sachant qu’un baril de pétrole équivaut à 159 litres, deux millions de barils en plus par jour représenteraient 318 millions de litres de pétrole supplémentaires ; soit plus de 116 milliards de litres en plus chaque année. A noter qu’au niveau mondial, la consommation de pétrole est de 97,5 barils chaque jour (chiffre 2017).

Retrouvez les autres actualités négatives : #Chaud.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :